Charlemagne affrontant le Paganisme

Charlemagne affrontant le Paganisme

vendredi 20 juin 2014

Fils de ducs et fils de putes

Les anecdotes suivantes prennent place durant une campagne de Charles contre les Saxons.

"Dans cette même guerre, deux fils de ducs chargés de monter la garde aux tentes du roi s'étaient tellement gorgés de vin qu'ils gisaient comme morts sur la terre. Le monarque, dont l'habitude était de s'éveiller souvent, et de faire la ronde du camp, rentra doucement dans sa tente, et sans être aperçu de personne. Quand le jour parut, il convoqua tous les grands du royaume, et leur demanda quelle peine mériterait l'homme qui aurait livré à l'ennemi le chef des Francs. Les ducs dont il s'agit, ignorant complètement ce qui s'était passé opinèrent à la mort d'un homme capable d'un tel crime mais Charles, sans faire aux coupables aucun mal, se contenta de les renvoyer avec une dure réprimande.

Là étaient aussi deux bâtards nés dans une maison de prostitution; ils combattirent avec une grande bravoure. L'empereur demanda d'où ils sortaient. L'ayant appris il les fit appeler dans sa tente vers l'heure de midi, et leur dit « Braves jeunes gens, je veux désormais que vous ne serviez que moi et aucun autre.» Ceux-ci déclarèrent qu'ils n'étaient pas venus avec d'autre projet que d'être les derniers de ses sujets. « Eh bien, reprit le roi, vous serez attachés au service de ma chambre. » Ces jeunes gens, dissimulant leur chagrin, parurent disposés à obéir mais, saisissant l'instant où le monarque commençait à s'endormir, ils allèrent au camp des ennemis, y mirent le trouble, et lavèrent dans leur propre sang et dans celui des Saxons la tache de leur naissance servile."

Collection des mémoires relatifs à l'Histoire de France, "Faits et gestes de Charles-le-Grand, roi des Francs et empereur, par un moine de Saint-Gall", M. Guizot, Paris, 1824

2 commentaires:

  1. j'avais été surpris de trouver le terme fils de pute :
    - dans des chanson de geste dans la chanson de Raoul de Cambrai, pour un personnage issue d'un viol, donc hors-mariage
    - dans Lancelot le chevalier à la charrette ou dans Erec et Enide de Chrestien deTroyes pour qualifier le nain dont nous n'avons aucune idée de la filiation

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben, c'est un terme d'injure. Aujourd'hui comme hier, on n'est pas toujours scrupuleux dans son emploi.

      Supprimer