Charlemagne remettant à Roland l'épée Durendal et l'olifant

Charlemagne remettant à Roland l'épée Durendal et l'olifant

dimanche 23 mars 2014

Où l'on demande l'avis des lecteurs

De retour de chez les grizzlis, je me propose de reprendre la publication de billets sur ce blog. Cela dit, je me demande un peu de quoi vous parler. Je pourrais persévérer dans la quête des origines des chansons de geste, armé de mon fidèle Joseph Bédier. Le sujet me passionne, mais il n'a pas l'air de déchaîner l'enthousiasme des foules. D'un autre côté, on pourrait en dire autant de ce blog tout entier.

J'hésite. Plutôt que de continuer avec Bédier, je pourrais laisser de côté les études érudites et nous recréer avec quelques anecdotes pittoresques sur Charlemagne, tirées des chroniqueurs de son temps. Nous découvririons avec le moine de Saint-Gall qui a eu cette idée folle un jour d'inventer l'école, comment les marchands frisons faisaient leurs bénéfices sur le prix des manteaux, et quels étaient ces fous qui vendaient la sagesse.

Je pourrais aussi vous parler de mes dernières lectures médiévales : Florence de Rome, une chanson de geste, le Mystère du siège d'Orléans, une pièce de théâtre à sujet historique, et les Singularités de Troie et illustrations de Gaule de Jean Lemaire de Belge, une chronique teintée d'influences mythologiques.

Ou je pourrais parler de Game of Thrones, ou de François Hollande. ça  intéresse plus les internautes, mais je n'en ai pas vraiment envie.

Dites-moi ce que vous voudriez, ô lecteurs ! Et si vous avez des suggestions, n'hésitez pas à m'en faire part. Comme vous êtes à peu près trois, je ne devrais pas être débordé sous les demandes.

15 commentaires:

  1. Tout ce vous écrivez m'intéresse. Mes lointaines études m'ont plutôt porté vers les romans arthuriens mais je n'ai pas dédaigné les chansons de geste. Il ne vous reste plus qu'à attendre l'opinion "d'à peu près deux" autre lecteurs.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour mat, j'aimerais lire vos anecdotes pittoresques tirées du temps de Charlemagne. ( école, manteaux, vente de la sagesse )

    RépondreSupprimer
  3. Charlemagne ! Charlemagne ! Charlemagne !

    RépondreSupprimer
  4. Charlemagne c'est une base, ensuite vous pourriez fort bien panacher avec quelques incursions nordiques avec quelques billets sur les sögur islandaises par exemple.

    Sinon, puisqu'on parle de l'empereur à la barbe fleurie et de son neveu Roland, j'ai posté sur ma page FB une petite chanson qui vous est dédiée.

    RépondreSupprimer
  5. Pour moi, c'est tout bon donc...
    En revanche, il eût été séant que vous terminassiez votre article sur l'héraldique d'il y a des lustres. Non mais, scrongneugneu !

    RépondreSupprimer
  6. Eh bien, on dirait que les urnes ont parlé.

    RépondreSupprimer
  7. J'hésitais entre Charlemagne et la pièce de Jean Lemaire de Belge (son nom seul est un poème...), mais puisque vos lecteurs se sont manifestés en masse...
    J'ai beaucoup aimé la série des billets sur la chanson de geste, tout à fait bienvenue pour une certaine actualité littéraire (de certain concours. De certaine matière).
    Merci pour ce blog, de façon plus générale... =)

    RépondreSupprimer
  8. Charlemagne sort des urnes : un paradoxe...

    RépondreSupprimer
  9. Fichtre ! Prépareriez-vous l'agrégation de lettres ?

    Si tel est le cas, je ne voudrais pas que l'interruption de cette série de billets au beau milieu de ce passage sur les Grimm vous induise en erreur. Bédier passe en revue toutes les théories sur l'origine des chansons de geste avant d'exposer la sienne. Mais les idées romantiques des Grimm et de Fauriel, qui ont eu leurs mérites, sont aujourd'hui bien dépassées.

    Si vous cherchez des références d'études sur le Couronnement de Louis, ou sur la chanson de geste en général, n'hésitez pas à me contacter par mail. Je pourrai peut-être vous être utile.

    RépondreSupprimer
  10. Des anecdotes sur Charlemagne : je me demande ce qu'il devient !

    RépondreSupprimer
  11. Je réponds tardivement mais Charlemagne me paraît bien comme sujet !

    RépondreSupprimer
  12. Je vais m'efforcer de satisfaire cette clameur populaire.

    RépondreSupprimer
  13. Manifestement, Charles ne se magne pas des masses...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai eu des divertissements pascaliens. Reprise des parutions demain, si tout va bien.

      Supprimer