Charlemagne affrontant le Paganisme

Charlemagne affrontant le Paganisme

samedi 1 septembre 2012

La messe de saint Gilles


Une fois de plus, le billet d'aujourd'hui aura pour but d'honorer le saint du jour, et d'essayer de faire revivre ce calendrier semé de jalons spirituels qui, aux âges de la foi, sacralisait l'écoulement du temps. Nous ne nous éloignerons pas pour autant des thèmes du blog.

Au regard de l'Histoire, saint Gilles fut un ermite du VIIIème siècle, vivant dans les forêts des environs de Nîmes. Il est le fondateur de l'abbaye de Saint-Gilles du Gard, sanctuaire important sur la route des pèlerins de Compostelle.

Mais saint Gilles est aussi en étroite relation avec la légende de Charlemagne. La légende rapporte en effet qu'alors qu'il vivait en ermite, dans une forêt inhospitalière qui ne lui offrait aucune nourriture, Dieu pourvut aux moyens de sa subsistance en lui envoyant quotidiennement une biche, qui lui offrait son lait. 

Or, Charlemagne s'en vint un jour chasser dans la forêt où le saint faisait résidence, et ses veneurs débusquèrent la biche nourricière. Poursuivie par les chasseurs et leurs chiens, la biche vint se réfugier auprès de son ami l'ermite. Las ! Le saint homme fut blessé par le trait d'un des chasseurs, alors qu'il s'interposait.



Ce douloureux accident s'avère pourtant providentiel, car il permet à Charlemagne de faire la connaissance du saint homme. Or, le grand roi a bien besoin de secours spirituel. En effet, il vit en état de péché mortel, accablé par le poids d'une faute si abominable qu'il n'a jamais pu la confesser, malgré ses remords et sa piété ardente : n'a-t-il pas conçu lui-même Roland, son neveu Roland, en une nuit passée dans les bras de sa soeur ?

Charlemage fréquentera donc Gilles, dont il a bien deviné la sainteté, pour essayer d'obtenir de son intercession le pardon de sa faute. Las : il ne parvient toujours pas à avouer l'inceste, et ne peut donc recevoir l'absolution. Est-il condamné ?

Non pas ! Au cours d'une messe qu'il célèbre en présence de l'empereur, Gilles, qui a bien compris qu'une faute inavouée tourmente la conscience du monarque, intercède pour lui par sa prière. Dieu n'y reste pas sourd : certainement n'a-t-il jamais voulu la perte de son bon serviteur, et ne l'a-t-il pas conduit auprès de saint Gilles pour lui procurer les moyens de son Salut ? Un miracle s'accomplit : "Lors s'apparut li angeles notre Seigneur à lui, qui mist seur l'autel une chartre en qoi li peskiés le roi estoit escris tout si comme il l'avoit fait, et pardonés li estoit par le priere saint Gille se il se repentoit tant seulement et le déguerpissoit..."



Ayant lu la missive apportée par l'ange, Gilles informe Charlemagne de son contenu. Tombant aux genoux du saint, l'empereur reconnaît sa faute avec une contrition sincère, et implore l'ermite de prier pour lui. Charlemagne est sauvé : grâce à l'intervention de saint Gilles, Dante pourra le placer aux côtés de son fils, au nombre des élus du Ciel de Mars !

Notez que le peintre, surnommé "le Maître de saint Gilles" faute d'avoir été identifié avec certitude, qui a peint les deux tableaux ci-dessus, semble s'être spécialisé dans la représentation des grandes scènes du cycle royal.  Des quatre tableaux qu'on lui attribue, un seul ne s'y rapporte pas, et encore représente-t-il peut-être saint Rémi, l'un des saints associés à la dynastie royale de France. Quant au quatrième de ces tableaux, il est assez célèbre et représente le baptême de Clovis :


Et bonne fête à tous les Gilles !

2 commentaires:

  1. HARKIS LES CAMPS DE LA HONTE :
    lien vers http://www.dailymotion.com/video/xl0lyn_hocine-le-combat-d-une-vie_news
    En 1975, quatre hommes cagoulés et armés pénètrent dans la mairie de Saint Laurent des arbres, dans le département du Gard. Sous la menace de tout faire sauter à la dynamite, ils obtiennent après 24 heures de négociations la dissolution du camp de harkis proche du village. A l'époque, depuis 13 ans, ce camp de Saint Maurice l'Ardoise, ceinturé de barbelés et de miradors, accueillait 1200 harkis et leurs familles. Une discipline militaire, des conditions hygiéniques minimales, violence et répression, 40 malades mentaux qui errent désoeuvrés et l' isolement total de la société française. Sur les quatre membres du commando anonyme des cagoulés, un seul aujourd'hui se décide à parler.

    35 ans après Hocine raconte comment il a risqué sa vie pour faire raser le camp de la honte. Nous sommes retournés avec lui sur les lieux, ce 14 juillet 2011. Anne Gromaire, Jean-Claude Honnorat.


    Sur radio-alpes.net - Audio -France-Algérie : Le combat de ma vie (2012-03-26 17:55:13) - Ecoutez: Hocine Louanchi joint au téléphone...émotions et voile de censure levé ! Les Accords d'Evian n'effacent pas le passé, mais l'avenir pourra apaiser les blessures. (H.Louanchi)

    Interview du 26 mars 2012 sur radio-alpes.net

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi, je veux bien, mais où est le rapport avec le billet ? Je ne demande pas que tous les commentaires soient pertinents à 100%, mais tout de même...

      Supprimer