Charlemagne affrontant le Paganisme

Charlemagne affrontant le Paganisme

mardi 26 juin 2012

Lumière sur Lydia Bonnaventure

Le côté droit de mon blog est garni d'un bric-à-brac de liens, relativement hétéroclites bien que presque tous aient un rapport avec le Moyen Âge. J'aimerais attirer votre attention plus spécialement sur l'un d'entre eux, particulièrement recommandable pour la haute qualité de ses articles, mais aussi fort intéressant par rapport à mon thème de prédilection, la chanson de geste.

Il s'agit d'une autre vision de la littérature, le blog de Lydia Bonnaventure. Lydia est une érudite, une amie des lettres et de toute évidence une passionnée du Moyen Âge. Elle a notamment consacré toute une série de billets, dont je ne saurais trop vous conseiller la lecture, à la présentation de différentes chansons de geste. Certaines d'entre elles, comme Les quatre Fils Aymon, Le Moniage Guillaume, Aliscans, Ami et Amile ou encore La Chanson de Gérart de Roussillon (dont je vous ai parlé plus d'une fois), sans parler de la Chanson de Roland, comptent à mes yeux parmi les plus grands chefs d'oeuvre de notre épopée.

Le parcours épique que vous propose Lydia est en fait ce que j'avais en tête en créant mon blog et ce à quoi pourrait ressembler "Matière de France" si j'étais méthodique et rigoureux. Si vous me suivez depuis longtemps, vous devez commencer à savoir que je ne m'épanouis que dans la digression, le papillonnage, la fantaisie, et ces longues haltes sur des détails qui ne permettent jamais de donner d'un texte une vue d'ensemble. Et ce qui est plus merveilleux encore, c'est que Lydia propose... des citations ! Ce qui me comble comme vous l'imaginez.

Mais notre blogueuse n'est pas aussi étroitement spécialisée que je comptais l'être (on sait si mes déclarations d'intention ont été suivies d'effets...). Abordant de nombreux genres, elle vous proposera des chansons de toiles, des fabliaux et des lais, la chantefable, des romans arthuriens...

Oui, la chantefable, au singulier : il n'en existe qu'une. Aucassin et Nicolette, charmant petit récit d'amour, est l'unique représentant de ce genre qui entremêle vers et prose. Vous voyez qu'on trouve chez Lydia bien des curiosités, bien des merveilles à découvrir.

Pour conclure, sachez que Lydia est également l'auteure d'un livre, portant sur la maladie et la foi chez Gautier de Coinci. Ce Gautier, qui fut un moine et un poète, nous a laissé divers récits de miracles et des chansons à la Sainte Vierge, pour laquelle il eut une particulière dévotion.

Et maintenant, bonne découverte.

PS : Je signale en passant que mon blog dispose désormais de sa page facebook, qui pour l'instant me sert surtout à y annoncer les nouveaux billets. Peut-être lui trouverai-je d'autres usages. N'hésitez pas à y passer.